Le collectif

Le Collectif des Jeunes Chercheurs du CRULH

Le Collectif des Jeunes Chercheurs du CRULH voit le jour en 2016, sous la houlette d’Elisa Mantienne, alors doctorante en histoire médiévale, d’Hendry Brousse et de Pierre Toussenot, doctorants en histoire  contemporaine. Une première journée d’études, portant sur les sources et parrainée par Stéfano Simiz, professeur en histoire moderne, est organisée en mai 2017.

Le Collectif prend de l’ampleur dans les années suivantes. À partir de 2018, il s’ouvre aux mastérants, et la journée d’étude devient l’occasion d’une première aventure collective : deux masterant.es sont ainsi impliqué.es dans la préparation des journées d’études 2018 et 2019, depuis la formulation de l’appel à communication jusqu’à l’organisation logistique, tandis que Master 1 et Master 2 recherches présentent, parfois pour la première fois, leurs sujets de recherche.

Portées par ses représentants élus Pierre Toussenot, Jonathan Pezzetta (histoire moderne) et Marie Bouchez (histoire contemporaine), deux journées d’études portant sur les « représentations » puis sur « continuités, discontinuités, ruptures » sont en effet organisées en 2018 et 2019. Ces journées mettent en valeur le caractère bi-site du laboratoire puisque les parrains et marraines des événements ainsi que les communicants sont issus des deux sites lorrains. En 2019, la journée, chapeautée par Christelle Loubet (MCF en histoire médiévale à Nancy) et François Audigier (PR d’histoire contemporaine à Metz) se tient pour la première fois sur le campus de Metz. Toutes les spécialités du laboratoire lorrain, c’est-à-dire les quatre périodes historiques, l’histoire des arts et la musicologie, sont représentées à travers les prises de paroles des jeunes chercheurs ou les président.es.

En 2020, le Collectif diversifie ses postes, afin de mieux répartir les tâches et soulager les président.es élu.es. Sont ainsi créés un poste de chargé de communication et chargé de cotutelle. La pandémie de Covid 19 ne permet pas d’organiser une journée d’étude en 2020, venant altérer cet effort de réorganisation. En 2021, dans un contexte encore difficile, une après-midi d’échanges scientifiques est mise en place à distance par les représentants Pierre Czertow et Joris Poch (doctorants en histoire contemporaine et moderne).

En 2022, le Collectif retrouve son souffle. Les nouveaux représentants, Lylian Etienne et Quentin Muller, doctorants en histoire contemporaine et moderne, organisent en mai 2022 la 5e journées des jeunes chercheurs du CRULH sur le thème des « Réseaux ». Laura Karp-Lugo (MCF en histoire de l’art) et Catherine Deutsch (MCF en musicologie) en sont les marraines. L’événement, retransmis en mode hybride, s’ouvre pour la première fois aux doctorants extérieurs au CRULH, venant renforcer l’ancrage national du jeune collectif lorrain.

Fin 2022, un blog Hypothèses voit ainsi le jour, en préparation de la journée d’étude 2023, qui cherche à étudier les « trajectoires individuelles, trajectoires collectives ». D’autre part, les actes des journées d’études 2017, 2018 et 2019 paraitront en 2023 aux Publications Historiques de l’Est.

Le Collectif des Jeunes Chercheurs du CRULH est aujourd’hui devenu une organisation dynamique, implantée dans le paysage de la recherche lorraine. Il offre un cadre bienveillant d’une haute rigueur scientifique pour former les jeunes chercheurs à l’organisation d’événements scientifiques et à la communication de leurs recherches. La parution des écrits scientifiques issus des journées d’études successives ancre encore un peu plus le Collectif des jeunes chercheurs au sein de la recherche française en sciences humaines.

Marie Bouchez.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search